Le « Nouveau Rembrandt » peint par une IA

Une équipe de développeurs de Microsoft, d’historiens de l’université de Delft et de musées néerlandais, et d’analystes de la banque ING ont conçu un programme informatique qui analyse et apprend des toiles de Rembrandt afin d’en recréer une nouvelle.

Ce nouveau tableau a été conçu grâce au deep learning et des scanners 3D qui ont passés au crible plus de 300 œuvres du maître Rembrandt. A partir de ces données, l’algorithme de deep learning a extrait les principales caractéristiques  des peintures et pour se rapprocher du style de Rembrandt, il a déduit que le tableau devait être un portrait d’un homme de 30 à 40 ans, caucasien, avec une barbe ou une moustache, des vêtements noirs, une collerette, qu’il porte un chapeau et qu’il regarde vers la droite.

Pour reproduire la toile, il a fallu utiliser une imprimante 3D, et le résultat se trouve sur l’image en haut de cet article.

 

L’IA (Intelligence Artificielle) a été utilisée pour créer « une suite » des tableaux de Rembrandt après avoir analysé le style de Rembrandt. Même si la peinture produite par cette IA ressemble beaucoup au style de Rembrandt, je ne pense pas que cela aurait été une suite des peintures de Rembrandt. Les peintures de Rembrandt sont uniques rendant son style inimitable et unique, mais aussi que la vie d’un peintre évolue et qu’un peintre peint avec des émotions et de ce qu’il a vécu. Je ne pense pas que Rembrandt aurait peint une peinture comme celle-ci s’il avait vécu plus longtemps. Cependant, c’est une belle prouesse technique, qui montre que l’alliance entre l’art, la science et la technologie aboutit à des résultats étonnants. Ce nouveau tableau de Rembrandt pourrait même être mis aux enchères.

A propos Nicolas Chen 63 Articles
Nicolas Chen est le Fondateur et Président de OpenDeepTech. Il est aussi un ingénieur développement logiciel qui a travaillé dans de nombreuses entreprises de divers secteurs tels que l'automobile, l'aéronautique, le médical, la robotique, la data science, le machine learning et le deep learning.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*