La NASA utilise le machine learning de Google pour découvrir une nouvelle exoplanète

Le télescope Kepler de la NASA, a recueilli plus de 15 000 enregistrements qui ont été analysés par les algorithmes de machine learning de Google et qui ont permis de découvrir une exoplanète. Le fait que cette exoplanète ait été découverte par le machine learning reste une première. En fait, l’analyse des variations de luminosité d’une étoile se révèle très complexe et très long à analyser, d’où l’idée d’automatiser cette analyse avec une intelligence artificielle.

L’exoplanète découverte Kepler-90i est 30% plus grosse que la Terre, mais elle est tellement proche de son Soleil, que sa température de surface peut atteindre les 500°C. Donc, c’est une planète qui n’est pas viable pour les humains. Le système Kepler-90 est semblable à notre système solaire, mais en plus compacte, et les planètes sont très proches de leur étoile, ce qui implique qu’elles tournent beaucoup plus vite, et ainsi une année dure 14 jours sur Kepler-90i.

A propos Nicolas Chen 61 Articles
Nicolas Chen est le Fondateur et Président de OpenDeepTech. Il est aussi un ingénieur logiciel qui a travaillé dans de nombreuses entreprises de divers secteurs tels que l'automobile, l'aéronautique, la défense, le médical et la robotique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*